Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 09:46

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/7/3/5/9782714445537.jpg

 

Dimanche détente, l'occasion de se tourner de nouveau vers la lecture et un livre de Linwood Barclay, l'auteur de l'excellent Crains le Pire. Les voisins d'â côté est la mise en scène du massacre d'une famille de 3 personnes, la le couple Langley et leur fils Andy, dans une petite ville de l'état de Now York appellée Promise Falls. Les voisins et habitants sont sous le choc, les inquiétudes quand à sa propre survie commencent à apparaître. Dereck, dix sept ans, meilleur ami d'Andy était sur les lieux ce soir là. La famille devait partir dans un hôtel, tout était fin prêt, et Dereck attendait leur départ en se cachant au sous-sol de leur maison, pour avoir le pavillon à lui tout seul et inviter sa copine à y dormir pendant la semaine. Mais les plans sont contrariés : Mme Langley tombe malade et la famille rentre à la maison. Dereck, encore caché au sous-sol, entend tout. Il entend aussi sonner à la porte, des coups de feu, une course poursuite et le silence. 

Il est malgré lui témoin de quelque chose qu'il n'aurait jamais du voir dans un endroit ou il n'aurait jamais dû être... Le roman se déroule à la première personne sous le point de vue du père de Dereck. On y suit ses humeurs, ses relations avec les différents protagonistes dont le Maire alcoolique de la ville. Dans ce roman, tout le monde à ses démons, et veut les garder pour soi. Mais le massacre de cette famille va faire sombrer le quartier dans une effroyable panique, et l'on va tous se soupçonner les uns les autres. C'est un roman qui présente un véritable atout : l'auteur sait doser son suspense. Même dans les actions les plus banales, on ressent ce talent de dosage. Il faut dire que depuis Crains le Pire, Barclay connaît la recette. C'est un roman mené tambour battant, qui nous remet en tête que nous sommes fascinés par les secrets, surtout ceux qui se trouvent face à nous et qu'on ne voit pourtant pas. 

La scène d'ouverture est ainsi un modèle d'angoisse, parfaitement construite et prenante. Par la suite, on retrouve souvent ce suspense frénétique et cette envie irrésistible de continuer. Pour découvrir un nouveau secret qui mènerait à la révélation ultime ? Peut être. Parce qu'on a inconsciemment envie de frisson ? Sans doute. Parce que c'est un bon livre ? Là le doute n'est plus permis. Similaire à ce que pourrait faire un Harlan Coben, Les voisins d'à côté n'échappe malhereusement pas à certains défauts. Quelques passages sont moins bien amenés que d'autre, et on ne ressent presque jamais ce malaise, cette fascination pour le malsain, cette ambiguité que l'on ressent à chaque instant dans "Le chuchoteur". Mais il faut dire que pour arriver au niveau... Je n'en demandais pas tant. Je voulais du suspense, je voulais des secrets : j'ai été servi. Le livre de Barclay fait sa part, et il est très bon dans ce qu'il sait faire : donner du frisson.

 

A bon en temps dur, 

R.B le 15/05/2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Rom - dans ImaginaRom
commenter cet article

commentaires

Romworld

  • : RomWorld
  • RomWorld
  • : Un blog foufou, ou traîne un peu de tout. Des chansons, des articles, des histoires et pas mal de bonne humeur ! Le seul Rom qui est autorisé dans les pages de Valeurs Actuelles !
  • Contact

Rom World

 

Rom fait sa rentrée ! 

Retrouvez moi dans le nouvel annuaire !

Les Vieux De La Vieille

Texte Libre