Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 15:28

 

l-n-00035936.jpg

 

24


Mon présent est morose. Mon futur se suppose mais mon passé s’interpose. Tel serait le résumé en une phrase que je voudrais faire de ma vie si jamais on me le demandait. Mais comme tout le monde s’en contrefout, ça me facilite la tâche vu que je n’ai pas à me justifier auprès de moi-même ni de personne d’autre susceptible d’être intéressé par l’existence d’un citoyen lambda. Elle s’appelait Éloïse. Un prénom qui est loin d’être commun.


Mais là non plus je ne vais pas vous en donner la signification, y’a bien assez de trouducs qui sont payés pour ça. Elizabeth Tessier pour ne citer qu’elle.  Sérieusement, avec Catherine Laborde et Evelyne Dheliat, c’est les seules madame Irma à être reconnues par la profession. Nous on se fait 1500 euros avec la manif de trois ploucs pour lutter contre la pénurie de chariot dans les supermarchés pendant qu’elles se font un fric fou pour prédire ce qui va nous arriver à nous, qui les côtoyons au fil des ans sur nos télés et dans nos journaux et leur payons indirectement leur piqûres de Botox.


Pour vous dire ô combien le monde est fou, je vais vous raconter une anecdote (oui, une de plus) qui m’est arrivée récemment tandis que je faisais tranquillement les courses dans un supermarché. C’est un autre monde, le supermarché. C’est le seul ou l’animateur est content que les escalopes de veau soient en promo à 7 euros le kilo au lieu de 7 euros 03.


C’est là que tu croises tous les types de consommateurs : du négligeant qui mange avec un paquet de chips, à la ménagère à trois gosses qui remplit un chariot parce qu’elle ne peut pas en remplir trois. Du beauf qui vous regarde de haut avec son pack de bière en vous disant du coin des yeux « Hé, me juges pas connard, si tu crois que ma vie est facile » alors qu’avec un tout petit effort de look, il pourrait la rendre tellement meilleure…


C’est l’un des seuls endroits ou on peut vous prendre pour des cons en vous faisant un grand sourire : un peu comme Faudel quand il prétendait être une star de la chanson alors qu’il n’était qu’un « chanteur importé », que tous les hypocrites traitaient d’ »exotique ». Il n’y a qu’à voir ce qu’est devenu Cheb Mami pour se rendre compte qu’on n’a pas la même conception de la célébrité.

 

 

 

 

l-n-gunpowder-tea.jpg

 

25


Alors que j’étais tranquillement en train d’attendre à la caisse avec mon paquet de Kinder Bueno et de crêpes Yahoo pour faire plaisir à mon fils, je me suis bêtement aperçu que j’avais oublié quelque chose, et qu’il était dans le rayon juste derrière moi, à 3 pas. Je vais d’un pas prudent chercher mon petit article oublié, alors que j’étais dans une bonne file d’attente avec au moins 3 personnes devant moi. Alors que je reviens pour prendre ma place, l’espèce de beauf derrière moi se met à me gueuler dessus :

 

-          Eh, excusez moi mais faut faire la queue comme tout le monde.

 -          Quoi ? Mais j’étais là il y a dix secondes…

 -          C’est ce qu’ils disent tous. Et je réponds : qui va a la chasse perds sa place !

 -          Vous êtes du genre à ne jamais regarder autour de vous… J’ai juste été cherché un produit dans le rayon derrière que j’avais oublié. A la chasse… la chasse aux promos sans doute, alors que vous rentrez tout fier chez vous en ayant fait plein d’affaires sans savoir que les seuls qui en ont fait, c’est la grande surface dans laquelle vous vous êtes fait un plaisir de flâner toute la journée.

 -          Vous ne changerez pas la situation à être méchant comme ça. Alors attendez avec les autres, et puis c’est tout. On ne va pas en faire un scandale ! 

 -          Excusez moi ; dis-je à la caissière. J’étais bien devant le monsieur, vous en êtes témoin. Ca fait une demi-heure que j’attends et encore on me dit de retourner derrière. Personne n’a donc fait attention au fait que j’étais là ?

 -          Je ne sais pas monsieur, moi je m’occupe de l’encaissement, je ne suis pas un médiateur social. Pour tout renseignement complémentaire ou toute plainte subsidiaire, veuillez vous adresser à l’accueil.

 -          Mais enfin y’a 8 personnes qui attendent derrière moi, je ne vais pas me laisser doubler alors que j’ai déjà attendu !


Elle prit son téléphone qui se trouvait derrière elle, et appela une certaine Christine, avec un ton comparable à celui d’une vache sous tranquillisants, avec le sourire et l’émotion de Chuck Norris (c'est-à-dire inexistant) et la vigueur d’un cheval qu’on conduit à l’abattoir. Il y en a qui écrivent des bouquins sur les tribulations d’une caissière, qui font un carton et sont adaptés au cinéma. Nous, on est les salopards, les bonnes poires qui sortent la carte bleue et qui se barrent. Et qui doivent se taper les ravages de l’indifférence. Tout ça pour un paquet de kinder bueno, un sachet de crèpes wahoo et l’objet de tant de conflit et de discorde socialement ravageuse : un bocal d’olives.

 

 

 

 

l-n-00034562.jpg

 

26


500 millions de chinois et moi et moi et moi. J’écoutais mon maître, le philosophe de mes nuits hagardes. Si Jacques Dutronc n’avait pas composé cette chanson, je pense que mon point de vue sur l’existence en aurait été totalement chamboulé. C’est lui qui m’a permis ce jour là de déstresser après la mésaventure pathétique du supermarché.


Pour vous finir et ne pas vous laisser sur une note de suspense, disons que Christine était aussi aimable et sociable qu’un plant de tomates en hiver et aussi élégante qu’une boite de raviolis au fromage en promotion. Vous savez, ces boites avec les pouces dessus, ceux qui sont tournés vers le haut (c'est-à-dire dans le mauvais sens par rapport à la qualité du produit). C’est ce moment là qu’elle choisit pour m’appeler. Autant vous dire que j’ai décroché avec la rapidité d’un vieux grabataire en fin de vie dans une maison de retraite fumeuse qui exploite son argent pour financer les parachutes dorés de ses fondateurs.


Quelle belle invention que le téléphone : vous pouvez être le plus sérieux du monde, vous aurez toujours une voix de Muppets. Alors que je fus surpris d’avoir un ersatz de Peggy au bout du fil, je le fus encore plus lorsque la conversation s’engagea réellement et que je compris ce qu’elle me dit.  

 

-          Ecoutes, voila… Je vais te le dire sérieusement, tu ne me plais pas du tout, et j’espérais que tu puisses me ramener chez moi les fois ou tu vas voir ta mère en semaine. Mais j’ai appris que tu n’y allais que le dimanche, et en plus j’ai rencontré un gars super gentil qui accepte de faire la navette. Mais on reste amis, hein ?

-          Bien sûr, on ira même boire un pot pour fêter ça. Bon sérieux, on se voit quand ?

 -          On ira peut être à Pompidou, s’il m’invite. Si tu veux, tu peux venir, on boira un café et on discutera.

 -          On ne me l’avait encore jamais faite, celle là. Tu es la première et certainement la seule sur terre à vraiment avoir des couilles. Même si elles anéantissent totalement les miennes. Mais au moins t’es honnête. Alors je vais l’être aussi : au moins aies la décence de faire bien chier ton nouveau larbin, et de le jeter comme une vieille merde. Quand ce sera fait, tu m’appelles pour confirmer et on en restera là.

 -          Rien ne t’atteint vraiment jamais, je me trompe ?

 -          Seulement ce qui a de l’importance. Et tu aurais pu en avoir ! Mais non…


J’y pense et puis j’oublie. C’est la vie, c’est la vie. 

 

 

 

 

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rom - dans ImaginaRom
commenter cet article

commentaires

dimdamdom59 16/11/2011 19:18



Et bien voilà un excellent résumé sans prétention d'une vie plus que ordinaire, je dirais même mieux d'une vie très vulgaire lol!!!


Hélas nous ne sommes entourés que de personnes comme ça, mais la faute à qui, à ceux qui nous prennent pour des cons!!! Et il y en a bien plus que nous le pensons hélas!!!


Mais ne nous résignons jamais à dire que c'est la vie, parce que si c'est ça moi je préfère me tirer!!!


Bisous Rom et au plaisir de te lire!!!


Domi.



Rom 17/11/2011 08:47



Tu as vu, c'est un genre très différent de ce que j'ai l'habitude d'écrire ici. C'est avant tout une critique sociale :  se rendre copte qu'en fait, le monde entier tourne sans nous, et que
nous le lui rendons bien car malgré tous les problèmes du monde, de notre entourage proche ou non, au fond tout ce qui nous intéresse, c'est nous même et ce que nous pourrions tirer des autres.
Seulement, cela ne se fait pas de manière cruelle, mais naturelle : c'est la prétention ordinaire de croire que nous vivons pour faire des rencontre ou, à l'inverse, de croire que les autres sont
là pour nous rencontrer. J'ai donc choisi un moment de la vie d'une personne lambda (certes un peu particulière, sinon les faits en eux même ne seraient pas du tout intéressants, c'est même
l'humour qui les rends lisibles), comme une plume qui se ballade dans le ciel, que l'on ramasse à un moment donné sans savoir tout le chemin qu'elle a parcouru, et puis que l'on relâche... en se
doutant bien qu'elle va continuer sans nous... Bref, je m'étales mdr


Encore merci d'être passé ici aujourd'hui, une excellente journée à toi pleine de la bonne humeur que tu as toujours en réserve. 


 



FAN 16/11/2011 17:29



 Quelle vie palpitante!J'espère que ton aventure super marché s'est terminée sans garde à vue!!!!! L'aventure
croustillante avec la dernière qui t'a largué d'un ton ferme mais sympathique avec invitation à l'appui, j'ai déjà eu de type de larguage par tél mais au bureau lors des années 60!!Seul, le tél à
changé!!! ilest désormais portable et le larguage peut se faire à toute heure!! Cette chérie est restée soft, pas eu la mauvaise idée de tél en plein sommeil avec des beaux rêves!!! Ah la vie!!
elle ne vaut rien  mais rien ne vaut la vie!!! BISOUS FAN 



Rom 16/11/2011 17:44



Heureusement, tout ça est fictif ! C'est plus une réflexion sociologique qu'une réelle histoire. Mais au moins, ça veut dire que tu y as cru ! ^^


Merci de ton témoignage et de ton passage, bonne fin de journée à toi


Rom



Sékateur 14/11/2011 20:21



Faut aller chez Carrouf, si tu es derrière la ligne bleue, tu peux réclamer l'ouverture d'une nouvelle caisse. Si, si, c'est la pub qui le dit... 



Rom 15/11/2011 19:46



Ha ha ! Dans un monde utopique, on pourrait même choisir sa caissière et les promos qui nous intéressent ! 


Merci de ton passag ici 



tmor 14/11/2011 16:03



Il y a des passages, on s'y croirait... En tout cas je m'y retrouve. Vivement la suite !



Romworld

  • : RomWorld
  • RomWorld
  • : Un blog foufou, ou traîne un peu de tout. Des chansons, des articles, des histoires et pas mal de bonne humeur ! Le seul Rom qui est autorisé dans les pages de Valeurs Actuelles !
  • Contact

Rom World

 

Rom fait sa rentrée ! 

Retrouvez moi dans le nouvel annuaire !

Les Vieux De La Vieille

Texte Libre