Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 13:16

the_lion_king-_1994.jpg

 

On a tous besoin, quelquefois, de se changer les idées, de sortir de ses genres de prédilection. Marre des films sentimentaux, ou d'horreur, ou d'action qui nous montrent une violence soit physique verbiale ou sentimentale omniprésente. Des fois nous avons envie de retomber en enfance pendant quelques temps. Pour moi, le dessin animé n'est pas seulement l'enfance, et il y en a un en particulier qui a su me toucher et me marquer à tel point que je me rappelle quasiment chaque ligne de dialogue. Le Roi Lion est un film qui touche tous les publics, à consonnance universelle et qui traverse des générations d'enfants sans jamais que les sujets et les thèmes abordés ne prennent une ride. En 5 points que j'ai essayé d'exposer le plus clairement possible, je vais vous dire ce qui, à mon sens le constitue comme un film unique en son genre. 

http://i75.servimg.com/u/f75/13/25/63/69/92593210.jpg

5) Ses personnages charismatiques et symboliques

Sorti au cours du Noël de l'année 1994, ce film a vu débarquer toute une panoplie de personnages tous plus reconnaissables et spéciaux les uns que les autres. La figure du père incarnée par Mufasa, digne, pleine de responsabilités et de courage, le coeur rempli de valeurs que les pères du siècle passé lui ont appris. Son Némésis, Scar, qui signifie en anglais cicatrice, en raison de celle qu'il a en travers de l'oeil, plein de rancoeur,de sournoiserie et d'une jalousie maladive qui va le conduire, par soif de pouvoir, à commettre l'irréparable. Timon et Pumba, les deux bouffons de services toujours présents pour amuser la galerie mais présentant également une amitié sans faille qui traverse les années sans jamais se déteriorer... Il y en a encore bien d'autres et analyser les symboles de chacun serait encore bien trop long. Mais ces personnages reflètent avant tout les sentiments, les désirs et les pulsions humaines, sorte d'animalisation de notre société qui n'est en fait qu'a moitié cachée. Tous ces personnages forment l'homme dans ce qu'il a de plus sauvage, on retrouve dans un seul et même esprit tous les sentiments de ces animaux évoluant en harmonie au sein d'une même terre fertile, qu'ils rendent peu à peu morte en mettant à jour leurs besoin de prendre le dessus sur l'autre. C'est donc bien l'Histoire de la vie qui nous est contée ici, dans toute sa splendeur autant que dans sa plus infinie décadence. 

http://images2.fanpop.com/image/photos/13100000/Simba-Nala-simba-and-nala-13191397-716-500.jpg

4) Son histoire d'amour 

Rien ne pouvait nous faire douter du lien qui unissait Simba et Nala dès leur petite enfance. Ce jeu des animateurs et des scénaristes pour tenter de dévoiler le combat fille/garçon à cet âge, et le rejet de toute forme de sentiment amoureux en est d'ailleurs ironiquement la preuve principale. Et même si la mort de Mufasa (nous allons en parler plus bas) va séparer ces deux âmes, on sait pertinemment que leur réunion allait être inévitable. C'est cet amour, cette relation fusionnelle qui, par son dévoilement, va précipiter les évènements et amener à la conclusion du récit. Qui ne se souvient pas de ces roulades dans la jungle touffue, ces plans magnifiques et pleins de couleurs illustrant la chanson "L'amour brille sous les étoiles" ? Au final, l'amour est le seul lien positif unissant les deux couples phares de ce récit, à savoir celui de Mufasa et plus tard celui de Simba. Et c'est peut être le fil qui tisse le film et lui donne cet éternel sentiment de recommencement. 

 


 

 

3) L'universalité et le sérieux de ses thèmes

L'une des plus grandes scènes du film est la mise en scène de la mort du père de Simba, Mufasa. Preuve s'il en est que la mort est un des piliers du film. Elle donne à l'enfance de Simba une épreuve, la toute première mais aussi la plus important qui va l'amener à accomplir son destin. On se souvient tous de cette célèbre réplique de Rafiki : "Il vit en toi", et de ce qui en découle : Simba s'aperçoit que l'esprit est plus important que le corps, et que la mort n''est pas une fin en soi mais plutôt une épreuve pour les proches qui la subissent, une éternelle remise en question du genre humain qui succombe, lorsqu'il y est confronté, à la peur et à la lâcheté. Preuve en est le départ de Simba, faussement commandé par Scar. Simba a en effet le choix de ne pas partir, de rester là ou il est mais ce serait pour lui une épreuve trop difficile à supporter. On est ici bien loin du petit film pour enfant qui se regarde passivement. Le Roi Lion réussit à mixer si bien ces deux époques que notre regard enfant est différent de celui que nous avons adultes sur le film. C'est peut être ce qui permet de le regarder encore et encore. Plus que la mort, c'est aussi la volonté, le courage et les responsabilités qui en sont les conséquences qui forment la majeure partie du film. Bref, on peut y trouver tout un tas de notions, beaucoup moins abstraites, innocentes et édulcorées qu'elles ne le paraissent. 

http://www.listzblog.com/sitebuildercontent/sitebuilderpictures/.pond/lion.jpg.w300h300.jpg

2) La musique de Hans Zimmer et d'Elthon John. 

C'est celle que vous êtes peut être en train d'écouter en ce moment si vous n'avez pas débranché la playlist. La chanson d'Elton John résonne encore dans mes oreilles, et sûrement dans les vôtres. Et cette musique si épique, ou l'on retrouve toute la virtuosité d'un Zimmer en grande forme. Ces notes disposent d'une palette démotion rare, qui forment le contour du film, l'embellissent et lui donne cette aura magnifiée. Il ne vous aura pas échappé que je n'arrive pas à trouver les mots pour exprimer ce que je ressens à l'écoute de cette bande originale. Je revois une partie de mon enfance à fredonner ces airs, des images me reviennent en tête. Plus particulièrement le morceau "This Land". Au final, je pense que la musique est bien plus importante que dans les autres films Disney, et qu'elle ponctue les différentes parties du film, en acccentuant les sentiments et les ressentis qu'on peut avoir dans une situation donnée par rapport aux personnages. La musique du Roi Lion, c'est tout ca à la fois. A la fois ponctuée par une intensité et une douceur fusionelle, la bande originale du film est tout simplement un modèle du genre. Les chansons du film sont aussi emblématiques, et vous avez tous au moins une ligne de "Je voudrais déjà être roi" ou "Hakuna Matata" dans la tête. Ces chansons sont presque devenues des hymnes, comme la chanson des nains dans Blanche Neige. Et bien plus que chacune des lignes de texte présente dans le film, elle lui donne son identité. 

 

 


 

 

1) L'aspect Majestueux

Il est bien sûr magnifié par la musique et les coeurs, mais ce relent majesteux est présent dans presque chaque plan du film. Citons pêle mêle le plan de Mufasa dans les nuages, la montée de Simba sur le trône, Rafiki brandissant les nouveaux nés des rois, et bien d'autres scènes encore. La beauté et l'immensité de la Terre des lions, ces plans épiques de combat dans le feu... Chaque scène transpire d'émotion et de grandeur. Cette ambition donne au film toute son aura, son ambiance si unique, qu'on ne retrouve dans aucun autre film Disney. Je me souviens avoir vaguement ressenti la même chose pendant quelques instants en regardant "Le Prince d'Egypte", mais simplement parce que l'histoire était déjà épique au départ. Ce que les animateurs ont réussi à créer avec le Roi Lion est bien unique, et c'est la principale raison pour laquelle je pourrais regarder ce film encore et encore. 

 

R.B le 03/07/2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Rom - dans Ciné
commenter cet article

commentaires

Darkgouss 05/07/2011 23:32



Ouaip, je suis bien d'accord avec toi, c'est un magnifique film, et je dois avouer que c'est le seul Disney que j'ai pour l'instant acheté. Je ne m'en lasse pas non plus et quand j'ai un coup de
blues, je le remets, pour se remonter il n'y a rien de mieux que cette histoire de lionceau exilé qui revient en pleine forme pour reprendre sa place... 



Rom 06/07/2011 08:08



Je n'aurais pas pu dire mieux moi même... Merci de ta visite ! 



Mini Mj 04/07/2011 10:04



J'aime j'aime j'aime :D 
Les walt Disney... tout un monde :')


Je l'ai déjà vu au moins 100 fois mdr :D
Bisous :) 



Rom 04/07/2011 15:39



Moi aussi, je ne comptes plus... 


Merci pour le commentaire ! :)



Romworld

  • : RomWorld
  • RomWorld
  • : Un blog foufou, ou traîne un peu de tout. Des chansons, des articles, des histoires et pas mal de bonne humeur ! Le seul Rom qui est autorisé dans les pages de Valeurs Actuelles !
  • Contact

Rom World

 

Rom fait sa rentrée ! 

Retrouvez moi dans le nouvel annuaire !

Les Vieux De La Vieille

Texte Libre