Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 11:06

http://3.bp.blogspot.com/_7ub7OOBg4Xc/TTDpDZiEeDI/AAAAAAAAAWI/-GWAwbcu_dM/s1600/transformers-2-wallpaper-1.jpg

 

Mardi  28 Juin 2011 a eu lieu l'avant première de Transformers 3. Ayant adoré le premier et bien aimé le deuxième, je suis logiquement allé voir de quoi il en retournait cette fois. Le scénario est resté assez caché jusqu'au dernier moment. Pour info, comprenez que les évènements majeurs de l'humanité que sont le premier vol sur la Lune et Tchernobyl sont nés en réponse à des technologies Transformers, que le gouvernement à toujours voulu cacher par peur mais aussi par culte du secret. Cette fois ci, il est question dans le scénario d'un nouveau Prime, de "piliers" qui pourraient faire renaître la planète des Transformers en annihilant la planète Terre. Je ne vous en dirai évidemment pas plus, mais sachez qu'il y aura quelques petites surprises dont un arc plutôt innatendu, ce qui n'est déjà pas si mal. 

Au niveau des acteurs, on retrouve toute l'équipe des deux premiers (les militaires, l'insupportable ex-agent du secteur 7, les parents has-been), avec un Shia Labeouf encore une fois en forme dans le rôle de Sam Witwicky (dont la vanne favorite sera cette fois ci : "C'est parti mon Witwicky !"). Malgré tout, la majorité d'entre vous le savent déjà, exit Megan Fox évincée par Spielberg pour avoir manqué de respect à Michael Bay. C'est donc une ancienne égérie de Victoria's Secret qui la remplace, Rose Huntington Whiteley qui est, il faut bien l'avouer, une bomba atomique en puissance. Nous n'avons donc pas perdu au change, Fox disposant d'une certaine vulgarité dans le second opus, on voyait bien qu'elle en faisait trop. 

 

Parlons du rythme du film. D'une durée totale de 2h35, "La Face cachée de la Lune" est, à mon sens divisé en 3 parties bien distinctes, tout comme les deux précédents. La première partie présente la situation en guise d'introduction, tous les personnages ne se sont pas encore rencontrés. Deuxième partie : le problème dont il est question avec le retour des anciens, et les tentatives pour arranger la situation, avant qu'elle soit désespérée et qu'on pense qu'il n'y ait plus aucun espoir. Puis, enfin, la 3ème partie ou la résolution nous donne un maximum de spectacle et d'action pour nos oreilles et nos rétines. La ou Bay avait quelque peu loupé le deuxième, c'était dans le preblème et sa résolution qui étaient presque devenus drôles. Trop de vannnes tuent la vanne. Ici, il retrouve son sérieux malgré une première heure souvent drôle et gaguesque. On est ravi de voir que l'enjeu nous semble plus réel, plus désespéré que jamais, et la deuxième heure, malgré l'efficacité de la premier, est un modèle dans le genre. Ne parlons même pas de la dernière demi-heure, tout bonnement impressionnante. 

Côté action, on aura encore notre lot de scènes mémorables. Notons la scène de l'autoroute qui fait preuve d'une vraie inventivité, celle des troupes aéroportées ou l'on suit des hommes volants en plein Chicago, ce qui donne lieu à des plans tout bonnement époustouflants, bien sûr la scène de l'immeuble qui s'effondre. Pèle-mèle viendront ensuite le combat de Sam contre un Depticon acharné, la magnifique scène d'ouverture, et quelques autres que je ne vais pas énumérer ici. On en a déjà pour notre argent. Ces scènes et le légendaire patriotisme de Bay sont sublimés par la musique épique et envoutante de Steve Jablonsky, compositeur jeune mais excellent dans son domaine, découvert par Hans Zimmer lui même. En plus de tout ça, le film est livré dans une très bonne 3D, performante et souvent époustouflante. On avait certainement pas fait mieux en la matière depuis Avatar, c'est vous dire !  

Au final, même si tout cela n'atteint pas l'intelligence malsaine d'un Inception, Transformers 3 redonne ses lettres de noblesses au film d'action. Elle y est éfrénée, menée tambour battant et ne s'arrète jamais jusqu'a la dernière minute. cette fois, Bay a su doser ses émotions, les ranger dans des cases, et ce dernier volet de la trilogie donne ce qu'il doit donner et doit être regardé pour ce qu'il sait faire de mieux : du spectacle. Pour le coup, on est sacrément bien servi. 

 Un bon blockbuster de l'été comme on les aime, donc, spectaculaire et qui ne nous fera pas trop gamberger. Seule la fin peut paraître vite expédiée, mais c'est peut être mieux préparer le terrain pour... Nooon ? 

 

R.B, le 29/06/2011
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rom - dans Ciné
commenter cet article

commentaires

DarkGally 29/06/2011 15:24



Pour ma part, j'avais été assez déçue du 2. J'hésite donc à voir le 3 !



Rom 29/06/2011 16:55



Moi aussi le 2 ne m'avait pas enchant". Mais celui là est clairement meilleur ! Si tu veux du spectacle, vas y ! 



Romworld

  • : RomWorld
  • RomWorld
  • : Un blog foufou, ou traîne un peu de tout. Des chansons, des articles, des histoires et pas mal de bonne humeur ! Le seul Rom qui est autorisé dans les pages de Valeurs Actuelles !
  • Contact

Rom World

 

Rom fait sa rentrée ! 

Retrouvez moi dans le nouvel annuaire !

Les Vieux De La Vieille

Texte Libre