Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 12:17

4378254-manette-de-jeux-style-r-tro-illustration-vectoriell.jpg

 

Pour changer un peu d' atmosphère, et comme cela faisait longtemps que je n'en avais pas parlé, voici un article entièrement consacré aux jeux vidéo. Mais attention, pas n'importe quels jeux vidéo. Pas des trucs débilisants avec de la violence gratuite, des zombies et des scénarios sans queue ni tête. Les 3 jeux que l'on va dépeindre ici sont 3 incontournables des fêtes de fin d'année. Ainsi, occasionnellement et ce jusqu'en Décembre, les jeux vidéos vont s'inviter sur le blog. A chaque fois, 3 jeux, 3 incontournables de l'année 2011 qui poussent, par leur excellence, les plus néophytes à s'intéresser à cet art méconnu qui prends pourtant de plus en plus d'ampleur.

 

Aujourd'hui, nous voyagerons aux quatres coins du monde en compagnie d'un aventurier intrépide et légèrement malchanceux. Nous partirons ensuite accomplir une quête ancestrale et épique, aussi gigantesque que la force de son principal héros, qui devra combattre des créatures toutes plus légendaires les unes que les autres. Mais tout d'abord, intéressons nous à un costume, un héros de l'ombre qui défend les faibles contre les puissants : l'immortel Chevalier Noir. 

 

 

http://www.mangatek.fr/wp-content/uploads/2011/07/Batman-Arkham-City-650x473.jpg

 

 

 


 

 

Le succès de Batman dans l'absolu est indéniable, et son essor depuis quelques années n'en est que plus remarquables. Christopher Nolan lui a donné vie dans deux films époustouflants, dont on attend impatiemment qu'ils se transforment en trilogie en Juillet prochain. Les comics eux même on pris un nouvel essor, de même que les diverses séries animées consacrée au Bat-héros. Mais il est un autre domaine jouissante d l'excellence d'un studio de dévelloppement doucement nommé "Rocksteady" : le jeu vidéo.

En 2009, ils avaient crée la surprise en dévoilant un véritable bijou. Il faut dire que ce fut une grande surprise compte tenu de la qualité médiocre des adaptations vidéoludiques de Batman et des licences phares en général (les jeux adaptés de films sont souvent catastrophiquement mauvais). Arkham Asylum enfermait donc le joueur dans cet asile sur une île isolée, ou le Joker avait formenté un plan diabolique et réuni un casting de méchant des plus éclectiques pour mettre fin à la carrière du justicier en costume. L'équipe nous avait laissé en suspens avec une fin des plus énigmatiques, laissant l'entrée favorable à une possible suite. Deux ans plus tard, ils récidivent bel et bien leur exploit avec un jeu encore plus exceptionnel : Batman Arkham City. Les bases d'un gameplay éprouvé sont ainsi reprises : un mélange de combat intuitifs ainsi qu'un système de contre des plus plaisants, mélangé à une dimension tactique d'infiltration et d'élimination silencieuse.

Cette fois ci pourtant, le terrain de jeu s'est considérablement agrandi : l'Asile d'Arkham est maintenant rentranché dans un secteur de la ville de Gotham, une sorte de giganstesque prison à ciel ouvert, fermé par des solides murs de béton bien gardés, dans lequel Batman va devoir s'aventurer pour anéantir les plans de ses pires ennemis de toujours. Ville plus grande, expérience plus longue (les quêtes annexes vous prendront un bon moment si vous vous y attardez), casting de méchants encore plus impressionnant (de Mr Freeze en passant par Double Face ou même le Chapelier fou, et le retour tant attendu du Joker, plus machiavélique que jamais. Vous planerez donc avec aisance dans cet immense bac à sable, 10 fois plus grand que le territoire du premier jeu, afin d'affronter les gangs qui pullulent dans les rues de la ville fortifiée. Une expérience intense, pleine de surprises et de rebondissements, qui en fait sans doute la meilleure adapation de l'univers de Batman jamais crée jusqu'a présent.

Tous les ingrédients répondent présent pour vous faire passer des heures de plaisir en compagnie du héros et de ses compagnons (Catwoman, jouable pour la première fois en mode solo et défis) ainsi que Robin ou encore Nightwing (tout récemment au moyen d'un contenu téléchargeable). Un contenu colossal vous sera ainsi proposer en plus de la campagne principale : les 400 défis de l'homme mystère à résoudre, la salle des défis pour améliorer votre score et montrer au monde que vous êtes le plus balaise... Bref, il y a  de quoi faire et de quoi voir, puisque le jeu dispose également de graphismes de toute beauté. Inutile de jacasser plus longtemps : ceci est Le jeu à licence que vous vous devez absolument de posséder. Accessoirement sérieux prétendant au titre de jeu de l'année. 

 

 

 

 

 

 

http://media.paperblog.fr/i/392/3927075/annonce-officielle-jeu-uncharted-3-drakes-dec-L-2DLeQM.jpeg

 

 

 

 

 

Après le grand coup de pied dans la fourmilère qu'avait procuré Uncharted 2 au monde du jeu vidéo, redefinissant les codes de l'action et de la révolution technique, il fallait bien que Naughty Dog donne un successeur à leur bébé digne de ce nom. Nathan Drake officie ainsi en tant que l'un des fers de lance des exclusivités PS3 depuis 2007, date de sortie de sa toute première aventure saluée par le public.

Mais c'est avec Uncharted 2 que le triomphe arrive véritablement : des graphismes somptueux, une aventure intense et sans temps mort, un goût certain pour l'esthétique et l'aventure à la Indiana Jones : cette suite avait tout poure devenir un succès. 2 ans ont passé, et la critique ainsi que le public saluent toujours autant le travail effectué sur ce jeu vendu depuis à des millions d'exemplaire. Forts de ce succès, c'est avec une grande appréhension que l'on nous présente celui qui est "censé faire mieux". Uncharted 3 place Drake et son mentor de toujours, Sullivan, au centre de l'intrigue. Ils sont tous deux à la recherche de l'Atlantide des Sables, une cité enfouie profondément dans le désert de Rhub Al Khali, plus grande étendue de sable au monde. Face à eux, Catherine Marlowe, ennemi diaboliquement fourbe et manipulatrice, prête à tout pour arrêter Nathan. On ne dévoilera rien de plus de l'histoire, puisque les éventuels intéressés devront découvrir la surprise.

Il faut maintenant le dire clairement : Uncharted 3 est bien le chef d'oeuvre que les fans attendaient. Une fois de plus, le studio s'est surpassé pour nous donner l'expérience la plus intense et la plus cinématographique possible. Le graphismes ont encore une fois été améliorés, de même que le travail sur les animations et les textures, époustouflant. Le titre offre son lot de scènes mémorables, une action encore plus frénétique que dans le précédent opus et des envolées lyriques virtuoses et spectaculaires. Il faut voir le bateau sur lequel a embarqué Drake se retourner à 90 degrés et la gravité changer totalement. Il faut voir un chateau Français prendre flamme et devenir un piège mortel. Il faut voir la prise d'un convoi dans le désert pour comprendre toute l'étendue du talent des développeurs, et la magie de l'aventure qu'ils ont encore une fois su insuffler à leur bébé.

Le titre propose également un intéressant multijoueur évolutif, et une mode coopération qui prolongent l'aventure, jouable jusqu'a 3 en ligne ou en local (écran partagé). Avec ses graphismes bluffants, sa mécanique de tir/couverture toujours efficace et son système de corps à corps entièrement repensé, Uncharted 3 ne pouvait pas intrinsèquement être un mauvais jeu. Il fait mieux : c'est une expérience merveilleuse, exotique et unique à laquelle tous les types de joueurs sont conviés. Plongez vous dans cette quête, à coup sûr vous ne le regretterez pas. 

 

 

 

 

 

http://fc02.deviantart.net/fs70/f/2011/059/f/c/tesv_skyrim_wallpaper_2_by_revan1337-d3am61k.jpg

 

 

 

 

Qui n'a jamais rêvé de se prendre pour un héros sauveur de mondes, un guerrier solitaire ou un voleur invisible, à moins que ce ne soit un Elfe duquel chaque flèche touche mortellement sa cible ? 5 longues années après OBLIVION, formidable aventure acclamée autant que décriée par certains joueurs pour ses divers sacrifices au profit de la facilité et de l'intrégration des nouveaux venus qui voudraient s'initier à l'aventure, Skyrim débarque. 

Et avec lui, son univers : un territoire immense, que vous pouvez parcourir à votre aise; une quasi infinité de quêtes et d'objectifs principaux et secondaires qui vous mèneront sur la route de créatures en tous genres : des loups aux araignées en passant par les mages, les ogres ou les brigands, le bestiaire est impressionnant, autant que la liberté d'action. L'une des grandes nouveautés de cet opus, c'est le retour des Dragons. Vous êtes Tovakin, tueur de dragon, seul capable de maîtriser le "cri", et de rétablir l'équilibre dans le royaume du Nord. Des plaines verdoyantes aux montagnes arides, des sous sols caverneux aux temples abandonnées, des déserts arides aux mers de glace, vous vivrez une aventure comme vous n'en avez jamais vue.

Choisissant votre race, vos pouvoirs, vos armes, vos aptitudes : c'est un jeu dont vous êtes le héros, dans un royaume que vous allez devoir parcourir du Nord au Sud, en affrontant sa multitude de dangers et en rendant services à des gens, vous fondant et vous initiant à des ordres secrets et millénaires de soldats aguerris. Disposant de graphismes impressionnants pour un univers aussi vaste, SKYRIM propose une immersion unique dans un royaume des temps anciens, bercé par les légendes et la magie ancestrales des royaumes Nordiques. Un peuple de guerrier qui vous accueillera dans ses vastes cités, que vous soyez vagabond ou cavalier. Ils vous accompagneront au fur et à mesure que vous deviendrez plus fort, et vous allez apprendre à aimer ce monde comme s'il avait réellement existé.

Doté d'un souffle épique exceptionnel, SKYRIM est une aventure longue, intense et immersive dans tous les aspects de son dévelloppement. Vous pourrez lire des ouvrages entiers, entendre chanter des bardes, séduire des femmes, participer à des joutes dans des bars... Bref, vous donnerez vie à votre personnage, vous mènerez votre quête comme vous l'entendrez. Et vous tiendrez le destin de tout un monde dans la paume de votre main. C'est ce qui, à mon sens, constitue la magie du jeu vidéo. Et SKYRIM nous le prouve avec brio. 

 

 

 

 

 

http://cdn.windows7themes.net/wallpaper/gta-wallpaper-1.jpg

 

 

Pour terminer en beauté sur une note d'anticipation, contemplons le prochain hit des studios Rockstar : après un carton plein pour GTA 4 avec plus de 22 millions de jeux vendus (c'est colossal), la licence phare du studio revient plus en forme que jamais. Los Santos, ville que l'on avait précédemment vu dans San Andreas (souvenez vous, c'était à l'époque l'un des principaux facteurs de votre exclusion sociale), sera cette fois encore de la partie : entre ville, campagne et mer, le choix et la diversité seront donc de la partie. Un héros encore mystérieux mais beaucoup de surprises en perspectives. Il n'y a pas à dire, Rockstar sait faire le buzz. Je vous laisse découvrir sans plus attendre cette bande annonce, et vous donne rendez vous prochainement avec une chronique jeu spécialement consacrée aus FPS (First Person Shooter) : Call Of Duty MW3, Battlefield 3 ainsi que Rage seront au programme ! 

 

 

 


 

 

Don't play the game, let the game play with you. 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rom - dans Fourre-tout
commenter cet article

commentaires

Sékateur 12/11/2011 20:52



J'attends Skyrim fébrilement. Pour le reste...



Rom 12/11/2011 21:00



Pour Skyrim, j'évolues tranquillement vers le niveau 13 et je peux aisément dire, moi qui ne suis pas du tout abonné à ce genre de jeux, qu'il est vraiment exceptionnel et super prenant ! 


Après, chacun ses goûts pour ce qui est des autres. Mais il faut bien essayer de contenter tous les genres ! 


Merci de ton passage ici ! 



Romworld

  • : RomWorld
  • RomWorld
  • : Un blog foufou, ou traîne un peu de tout. Des chansons, des articles, des histoires et pas mal de bonne humeur ! Le seul Rom qui est autorisé dans les pages de Valeurs Actuelles !
  • Contact

Rom World

 

Rom fait sa rentrée ! 

Retrouvez moi dans le nouvel annuaire !

Les Vieux De La Vieille

Texte Libre